Journée internationale de la femme : questions et réponses

Journée internationale de la femme : questions et réponses

En l'honneur de la Journée internationale de la femme, nous déconstruisons les mythes et donnons aux femmes les moyens d'agir en nous intéressant aux idées fausses les plus répandues et en fournissant des informations qui célèbrent la force, la résilience et les réalisations des femmes dans le domaine du fitness.

Y a-t-il des exercices que les femmes devraient éviter en raison des risques potentiels de blessure ?

Yara, physiothérapeute : La réponse courte est non. Ce n’est pas parce que vous êtes une femme que vous devez éviter certains types d’exercices, bien au contraire. Cette affirmation, et le fait que les gens vous le disent, peut être un obstacle à l’exercice physique. Par conséquent, si l’on vous a dit que vous ne devriez pas soulever de poids, courir, sauter ou faire ce genre de choses, cela fait en réalité plus de mal que de bien. Lever des poids est très bénéfique, cela renforce vos muscles, vous vous sentirez mieux dans votre corps et vous vous sentirez fort dans votre vie. Ça contribue à la densité minérale osseuse, ce qui est très important lorsque nous vieillissons, car nous savons qu’à la ménopause, le risque de fractures dues à l’ostéoporose est plus élevé. N’ayez donc pas peur de faire certains exercices, simplement parce que quelqu’un vous a dit que vous ne devriez pas le faire parce que vous êtes une femme.

Je suis enceinte, puis-je continuer à m’entraîner en toute sécurité ?

Yara, physiothérapeute : J’adore cette question, et on me la pose souvent en rééducation pelvienne et périnéale, surtout chez les personnes qui faisaient de l’exercice avant la grossesse. La principale préoccupation est la suivante : puis-je encore faire ce type d’exercice pendant ma grossesse ? Dans la majorité des cas, vous pourrez continuer à faire vos exercices de musculation habituels et vous pourrez même continuer à courir. Certaines personnes peuvent commencer à ressentir des symptômes, et c’est à ce moment-là que nous voulons ajuster votre programme en fonction de ce que vous ressentez. Les symptômes les plus courants sont la fatigue, les nausées et une gêne au niveau du ventre, du dos ou de la région pelvienne. Travailler avec un thérapeute en rééducation pelvienne et périnéale peut être très utile pour comprendre pourquoi vous ressentez ces douleurs et s’il y a quelque chose que nous devons ajuster ou changer pour vous permettre de continuer à faire de l’exercice tout en vous sentant forte. Cela permet d’éviter le déconditionnement au fil des mois et facilite la récupération post-partum.

Combien de temps après l’accouchement puis-je reprendre l’exercice ?

Yara, physiothérapeute : Pour cette question, c’est un peu plus personnalisé. Le conseil le plus courant est d’attendre six semaines, de sorte que vous puissiez reprendre l’exercice dès que votre médecin vous aura autorisé à le faire. Mais la réalité n’est pas aussi noire et blanche. Certaines personnes peuvent reprendre l’exercice dès deux semaines après l’accouchement, tandis que d’autres doivent attendre un peu plus longtemps. Tout dépend de votre niveau d’activité avant l’accouchement, de la poursuite de votre entraînement pendant la grossesse, du déroulement de l’accouchement (par voie basse ou par césarienne), des éventuelles complications et du type d’exercice que vous reprenez, qu’il s’agisse d’exercices au poids du corps, de musculation, de course à pied ou d’autres activités. Toutes ces variables sont importantes, et le fait de travailler avec un physiothérapeute en rééducation pelvienne et périnéale peut vous aider à créer un plan personnalisé et un échéancier pour atteindre vos objectifs en matière d’exercice physique.

Comment le cycle menstruel affecte-t-il le programme d’entraînement et les performances d’une femme ?

Yara, physiothérapeute : Je vois cela souvent sur les médias sociaux ces derniers temps. La réalité ne doit pas être aussi compliquée que certains le laissent entendre. Vous n’avez pas besoin de changer radicalement votre programme en fonction de votre cycle. Des recherches ont été menées à ce sujet et ont montré qu’il n’y a pas de différence significative dans les performances tout au long du cycle menstruel si l’on considère les chiffres et ce que l’on est capable de faire. Cependant, lorsque nous demandons aux gens comment ils se sentent, nous avons tendance à observer que pendant l’ovulation, les personnes se sentent plus fortes et plus capables, alors que pendant les règles, elles peuvent se sentir un peu plus fatiguées et remarquer une légère baisse de performance. L’important est donc d’adapter votre entraînement en fonction de votre état d’esprit. Les jours où vous vous sentez un peu plus fatigué, réduisez simplement votre charge ou vos poids afin de ne pas vous sentir aussi épuisé. Les jours où vous vous sentez bien, vous pouvez pousser un peu plus loin.

À quelle fréquence dois-je m’entraîner si je ne veux pas avoir l’air trop musclée ?

Natalia, entraîneuse : Si votre objectif est de devenir un bodybuilder professionnel, votre programme d’exercices sera adapté à cet objectif. Si votre objectif n’est pas d’avoir l’air trop musclée, votre programme ne sera pas conçu dans ce sens et vous pourrez vous concentrer davantage sur votre forme physique, votre santé et vos objectifs spécifiques.

Y a-t-il des exercices spécifiques à privilégier pour cibler la graisse du ventre ?

Natalia, entraîneuse : Non, il n’y a pas d’exercice spécifique à faire pour cibler une zone précise où vous voulez perdre du poids. La perte de poids est principalement basée sur votre génétique, vous pouvez donc remarquer que vous perdez plus de poids dans certaines zones. De même, lorsque vous prenez du poids, vous pourriez le voir davantage au niveau du visage ou des jambes.

Existe-t-il des avantages avérés des gaines de la taille pour remodeler le tour de taille ou perdre la graisse du ventre ?

Maria, entraîneuse fitness et nutrition : Non, il n’y a pas d’avantages prouvés à porter des gaines pour perdre du poids ou remodeler votre ventre. En fait, cela peut être nocif pour la mécanique respiratoire et les organes internes. La perte de poids dépend principalement de l’équilibre entre les calories consommées et les calories dépensées.

Les thés ou purifications détox peuvent-ils vraiment aider à éliminer les toxines de l’organisme et favoriser la perte de poids ?

Maria, entraîneuse en fitness et en nutrition : Nous recevons souvent cette question et malheureusement la réponse est non. Ce n’est pas si simple, la perte de poids est due au fait que l’on ingère moins de calories que l’on n’en dépense par jour. Beaucoup de ces thés ont une propriété diurétique, ce qui signifie que vous allez évacuer une grande partie de l’eau. Ainsi, vous verrez peut-être la balance descendre, mais vous ne constaterez pas de perte de graisse, ce qui est pourtant l’objectif de la perte de poids.

Est-il vrai que manger tard le soir fait prendre du poids ?

Maria, entraîneuse en fitness et en nutrition : Non, c’est un mythe. Une banane ne multiplie pas soudainement les calories parce qu’il est 23h00. Une calorie est une calorie, qu’il soit 8h00 ou 22h00. Encore une fois, la perte de poids est due à la création d’un déficit calorique qui permet à l’organisme de dépenser plus d’énergie qu’il n’en ingère.

Appointment

Give us a call or fill in the form below and we'll contact you. We endeavor to answer all inquiries within 24 hours on business days.